Edelzwicker : cépages, appellation et consommation

Vous connaissez forcément des vins d’Alsace : gewurztraminer, muscat, riesling, crémant, pinot noir… Il existe beaucoup de références et d’appellations alsaciennes mais connaissez-vous l’edelzwicker ?

Une appellation peu connue

Edelzwicker est une appellation assez peu connue. Pourtant, avec plus de 23 080 hectolitres produits en 2009, la production d’edelzwicker n’est pas négligeable quand on sait que le gewurztraminer a produit pour 172 116 hectolitres la même année. Cela représente près d’1/5 de la production.

L’edelzwicker est un vin blanc qui est uniquement produit dans le vignoble alsacien d’où il tient sa dénomination. C’est un des rares vins alsaciens qui est issu d’un assemblage de cépages. Appelé originalement Zwicker, « l’assemblage », on a ensuite ajouté le préfixe « El », qui signifie noble, pour notifier et marquer la présence de cépages nobles.

Ce vin blanc peut revêtir plusieurs nuances de jaune clair voire pale. En effet, le mélange de cépages n’étant pas soumis à des obligations de pourcentages de cépages ou de millésimes, la robe du vin peut varier selon les assemblages des vignerons et producteurs. L’assemblage des cépages provient généralement des fins de cuves ou autres invendus, ce ne sont donc généralement pas des cépages de premiers choix.

A savoir que les cépages sont même parfois vinifiés séparément !  La technique d’assemblage et de vinification de ce vin est donc plutôt malléable.

Un vin de soif

La qualité de ce vin peut donc vraiment variée entre deux bouteilles. L’edelzwicker est avant tout un « vin de soif », autrement dit un vin frais et désaltérant qui se laisse boire. C’est un vin que l’on préfèrera boire jeune car sa méthode d’assemblage ne permet pas d’anticiper son potentiel de garde. On utilise aussi beaucoup ce vin en cuisine car il est léger et facile à utiliser, on ne peut pas se tromper en cuisinant avec de l’edelzwicker !

A noter que puisqu’il s’agit d’un vin d’assemblage, vous ne retrouverez jamais de « grand cru » pour cette appellation. On retrouve l’edelzwicker en pichet dans les bistrots alsaciens. Il peut être consommé tel quel ou être utilisé pour réaliser un « blanc cassis ».

L’edelzwicker n’est pas un vin qui répond aux normes AOC Alsace d’assemblage de qualité supérieure. Il ne faut donc pas le confondre avec le « Gentil » qui lui est un assemblage qui contient au minimum 50% de gewurztraminer, riesling, pinot gris et/ou muscat. Pour obtenir l’appellation, ce dernier doit d’ailleurs passé en commission de dégustation pour valider la commercialisation de ses bouteilles.

Des mets d’accompagnement variés

L’edelzwicker est un vin blanc sec. Léger et légèrement acide, c’est un vin que l’on retrouve dans beaucoup de recettes alsaciennes telles que la choucroute ou la flammekueche.  Son nez fruité et harmonieux permet de ne pas couvrir l’odeur du plat cuisiné.

Une bouteille d’edelzwicker s’accordera également parfaitement avec vos plats de fruits de mer. Sa bouche souple et équilibrée en fait un vin facile et la vivacité en bouche lui confère de la fraicheur.

 

L’edelzwicker est un vin simple, pensez donc à l’accorder avec des plats simples comme la charcuterie, les crudités… En fait, la structure légère du vin permet de le marier avec à peu près tout. Selon le caractère du vin, sortez le pour l’apéritif, vos entrées chaudes ou froides, vos plats, le fromage et le dessert.